Les manifestations

Soirées estivales

Une manifestation de mi-année 

Chaque année au mois de juillet, l'ORIE organise une soirée estivale à destination de ses adhérents mais aussi d'un public plus large intéressé par les enjeux d'immobilier d'entreprise. Ces manifestations sont l'occasion de présenter les activités de l'Observatoire et de favoriser le débat d'idées et l'échange entre les acteurs de l'aménagement et l'immobilier.

La soirée estivale du 6 juillet 2016

Baux commerciaux et immobilier de bureaux : quelle adéquation ?

La soirée estivale du 5 juillet 2016, qui s'est tenu à la SMABTP,  a réuni plus de 200 professionnels de l'immobilier d'entreprise autour du thème des baux commerciaux.

  • Introduction par Dominique DUDAN, Présidente, ORIE
  • Présentation des résultats de l’étude  « Statut des baux commerciaux et immobilier de bureaux : quelle adéquation ? » par Michel GROSSI, Responsable de la Gestion du Patrimoine Immobilier, BNP Paribas
  • Table ronde animée par Gaël THOMAS, Directeur de la rédaction, Business Immo « Réformer le statut des baux commerciaux pour les bureaux : pourquoi ? Comment ? »
    • Philippe AMIOTTE, Directeur Immobilier et Moyens généraux, Danone
    • Dimitri BOULTE, Directeur Général Délégué, Directeur des Opérations, Société Foncière Lyonnaise
    • Sébastien MATTY, Président, Groupe GA
    • Philippe PELLETIER, Avocat associé, Lefèvre Pelletier & associés
  • Point d’actualité   « Quels impacts de la norme IFRS 16 sur les stratégies des bailleurs et preneurs? » par Laure SILVESTRE-SIAZ, Associée Responsable du secteur immobilier, Deloitte.
  • Conclusion par Éric CESARI, Vice-président délégué à l’immobilier d’entreprises et aux quartiers d’affaires, Métropole du Grand Paris 

Retrouvez plus de détails sur les interventions de cette soirée dans l'article L'ORIE plaide pour une réforme des baux commerciaux (JurisHebdo) dans la rubrique "Documents à télécharger".

Les soirées précédentes

Soirée du 6 juillet 2011 

"Grand Paris, son financement par l'immobilier : un équilibre à trouver ?"